Wielkanoc

Pâques

Szymon Konieczny

Le dimanche 5 avril 2020, nous arrivons enfin au début de la Semaine Sainte (Wielki Tydzień), culminée par la fête de Pâques (Wielkanoc). La Pologne étant un pays où la religion est très importante, il n’est pas étonnant de constater que Pâques y possède une place privilégiée, d’autant plus qu’il s’agit de la fête la plus importante du calendrier catholique. C’est en effet la célébration de la mort puis de la résurrection de Jésus Christ, le centre même de la religion catholique.

La Semaine Sainte commence le dimanche, appelé Dimanche des Rameaux (ou Niedziela Palmowa). Ce jour, en souvenir de l’épisode biblique de l’entrée triomphante de Jésus à Jérusalem, où le peuple agitait et déposait des palmes sur son passage, on fabrique des Rameaux (ou Palmy), symbolisant la vie renaissant au printemps. En Pologne, en général, on les fait à partir de branches de saule, le premier arbre à se « réveiller » après l’hiver, pour organiser ensuite une procession dirigée vers une église, où elles sont bénites. Bien évidemment, ces rameaux sont marqués par une touche folklorique que vous pouvez apprécier sur la photo ci-dessous.

 

La célébration suivante de la Semaine Sainte a lieu le Jeudi Saint (Wielki Czwartek). Ce jour-là, seulement une messe est célébrée – celle du soir – qui commémore la Cène (Ostatnia Wieczerza), le dernier repas du Christ sur lequel est basé tout le concept de la messe. Celle du Jeudi Saint marque aussi l’ouverture du Triduum pascal (Triduum Paschalne), la période de trois jours pendant laquelle l’église célèbre la Passion, la Mort et la Résurrection du Christ. Traditionnellement, pendant cette messe, le prêtre qui la célèbre lave les pieds de certains participants, tout comme selon la Bible Jésus a lavé ceux des Apôtres. 

 

Le Vendredi Saint (Wielki Piątek) est le jour de commémoration de la mort de Jésus. Ce jour-là, les croyants célèbrent une autre messe un peu spéciale, souvent précédée par la célébration du Chemin de la Croix (Droga krzyżowa) en souvenir de la Passion du Christ. La messe a lieu dans l’après-midi, voire en début de la soirée, et elle se déroule sur un air solennel, sans musique. 

 

Le Samedi Saint (Wielka Sobota) est le jour de l’attente de la Résurrection. Ainsi, les croyants méditent devant le Saint-Sacrement placé le jour d’avant dans une chapelle spécialement désignée symbolisant le Tombeau du Christ – en Pologne, elle porte le même nom : Grób Pański. De plus, le Samedi Saint, il n’y a pas de messe – en effet, le Christ est mort. Cependant, après la tombée de la nuit, il y a bien une célébration – on brûle les rameaux ramenés à l’église le dimanche précédent et on bénit le feu et de l’eau – symbolisant la purification des pêchés. Finalement, en Pologne, le Samedi Saint est aussi le jour de la Święconka.

 

Comme vous pouvez le voir sur la photo ci-dessus, Święconka consiste en la bénédiction par le prêtre de paniers décorés que chaque famille ramène à l’église, contenant des « échantillons » symboliques de différents types de nourriture qui seront consommés le jour suivant, pendant le petit déjeuner de Pâques. Traditionnellement, un panier doit contenir des œufs (sous forme de Pisanki, le plus décorés possible !), un agneau fabriqué avec du beurre ou de la pâte, du sel et du poivre, du pain, du jambon, du raifort et de la Babka – gâteau typique de Pâques. Nous vous invitons à jeter un coup d’œil à l’intérieur de l’un de ces paniers grâce à la photo suivante :

 

Finalement, le Dimanche de Pâques (Niedziela Wielkanocna), très tôt le matin, a lieu la Messe de Résurrection, la plus importante de toutes, célébrant la Résurrection du Christ ! Après celle-ci, les polonais rentrent chez eux, gardent leurs habits festifs et procèdent au moment le plus festif de toute la Semaine Sainte – le petit déjeuner de Pâques, ou śniadanie wielkanocne. Il faut savoir que, déjà, en temps normal, le petit déjeuner a tendance à être copieux. Mais là… C’est tout un autre niveau, comparable au dîner de Noël. La table est dressée avec une nappe blanche et décorée avec des plantes et des fleurs rappelant le printemps. Sans mentionner les pisanki, œufs peints qui, à part être mangés, sont une décoration en eux-mêmes !

 

Après le petit déjeuner, les convives se dirigent au parc ou, s’ils en ont la chance, dans le jardin familial où tout le monde cherche… Non pas des œufs de Pâques, mais de petits cadeaux plus symboliques qu’à Noël. Les chocolats en font partie aussi, bien évidemment ! Mais les célébrations de Pâques ne se terminent pas le dimanche – le lundi est un jour spécial, lui aussi… Mais plus sur cela dans notre prochain article.

Comme toujours, chaque région et chaque famille possède des traditions qui lui sont propres. Pour l’auteur de cet article, il s’agit des batailles d’œufs pendant śniadanie wielkanocne – les convives font des duels dans lesquels chacun choisit un œuf pour taper avec dans celui de l’autre jusqu’à en arriver à un vainqueur. Heureusement que les œufs sont cuits durs !

Et vous ? Si vous êtes polonais ou de descendance polonaise, qu’en est-il de votre famille ? N’hésitez pas à partager avec nous dans les commentaires.