Chodzenie po kolędzie - Les visites du Nouvel An | Reksio.fr
Chodzenie po kolędzie - Les visites du Nouvel An

Nous voilà en plein dans la nouvelle année, 2022. Toute l’équipe de Reksio vous souhaite qu’elle soit remplie de bonheur et de santé. Et pour marquer le coup, dans l’article d’aujourd’hui nous allons vous parler d’une tradition associée à la période qui s’étend généralement depuis Noël jusqu’à début février, celle de « Chodzenie po kolędzie » - Les visites du Nouvel An effectuées par le prêtre de la paroisse locale.

 

Nous avons déjà expliqué dans de nombreux articles que la religion et l’église sont toujours très présentes en Pologne. Comme nous l’avons expliqué dans le paragraphe d’introduction, les prêtres visitent les maisons de leur paroisse. Ces visites sont définies par le Droit Canonique (une sorte de règlement intérieur de l’église) comme une occasion pour eux de rencontrer les fidèles et ainsi pouvoir mieux exercer leurs fonctions. Et, éventuellement, les ramener sur le chemin du Seigneur. Bien évidemment, les fidèles gardent leur libre arbitre quant au fait de laisser le prêtre entrer chez eux ou non…

 

Généralement, si les habitants d’un foyer prévoient de laisser passer le prêtre, la maison est spécialement préparée pour la visite. On essaie de la maintenir propre, et on met en place un petit « autel » - une table décorée d’une nappe blanche et sur laquelle on dispose des bougies, une croix, de l’eau bénite et un goupillon qui sert à asperger les alentours et les personnes d’eau bénite. Si des enfants en âge scolaire habitent dans la maison, on dépose aussi leurs cahiers des cours de religion pour que le prêtre puisse les vérifier. 

Le déroulement de la visite a tout son protocole qui peut présenter de légères variations d’une paroisse à l’autre. Lorsque le prêtre arrive, il dit bonjour d’un « Loué soit Jésus Christ » auquel les habitants doivent répondre « Pour les siècles des siècles, amen ». En passant le seuil, le prêtre souhaite « Paix à cette maison » et reçoit en réponse « et à tous ses habitants ». Pendant la visite, tous les habitants de la maison devraient être présents, même les non croyants, ne serait-ce par respect des règles culturelles de la réception d’un invité. Le tout se déroule dans une atmosphère plutôt solennelle – on préconise d’éteindre la télé, la radio, les téléphones et toute source de bruit et de distraction. On procède ensuite à une prière, généralement un « Notre Père », puis le prêtre bénit la maison et ses habitants en les aspergeant d’eau bénite. Après, les habitants offrent au prêtre et à ceux qui sont venus avec lui du thé, du café, ou autre boisson (😉) accompagnés éventuellement de quelque chose à manger et tout le monde échange des nouvelles ou fait connaissance. Et c’est ensuite la partie finale qui a lieu… 

 

Sur l'image ci-dessus, vous verrez un exemple de billet que l'on trouve en ligne, spécialement préparé pour la visite du prêtre, doté de la mention "Bóg zapłać" - "Dieu vous le rendra". Vous l'aurez deviné, certains pensent que l'objectif principal des visites est loin d'être spirituel... En effet, à la fin de la visite, les hôtes peuvent donner des "offrandes volontaires" pour la communauté paroissiale. Ces offrandes sont généralement contenues dans une enveloppe fermée, en toute discrétion, et sont censées être destinées aux différents projets que le prêtre de la paroisse veut réaliser dans l'année, comme la rénovation de l'église. En général, les prêtres demandent « co łaska » - « à votre bon cœur » - c’est-à-dire qu’aucune somme n'est définie à l'avance... Si bien, que lorsqu'on tape "Ksiądz Kolęda" ("prêtre visite") dans Google, les premiers résultats incluent des titres comme "Combien mettre dans l'enveloppe ?". Parfois, pour montrer que les visites ne se font pas seulement pour l'enveloppe, certains prêtres ne vont que dans les maisons où ils ont été précédemment invités... Mais la pratique des invitations reste rare et les prêtres font généralement du « porte-à-porte ». 

« Kasa musi się zgadza » - Les comptes doivent être bons, diraient les plus sceptiques. Mais pour les croyants, la visite du prêtre est une grande occasion qu’ils attendent avec impatience. Qu’en est-il de vous ? Si vous avez vécu en Pologne, laissiez-vous le prêtre entrer chez vous ? Combien mettiez-vous dans l’enveloppe ? 😉 N’hésitez pas à partager avec nous dans les commentaires.

Zaloguj się to leave a comment
Adwent - L’Avent