Przesądy wigilijne - Les superstitions de Noël | Reksio.fr
Przesądy wigilijne - Les superstitions de Noël

Comme nous le savons tous, Noël et surtout son repas sont un temps magique. Cette magie se voit exacerbée en Pologne. Si vous vous souvenez de notre article de 2019 [Wigilia Bozego Narodzenia - Le Réveillon de Noël], le 24, de nombreux détails sont mis en place et soignés, détails qui ont tous une signification et symbolisme particuliers. Mais en plus de cela, les Polonais étant une nation particulièrement superstitieuse, Noël a toute une série de superstitions associées à ces détails. Dans cet article, nous allons donc essayer de vous faire découvrir certaines d’entre elles !

 

L’écaille de la carpe

Si vous vous souvenez de notre article sur la carpe à Noël, il s’agit d’une tradition relativement récente. Elle a quand même une superstition associée : une fois la carpe tuée et préparée, il ne faut surtout pas jeter les écailles de ce poisson ! On les sèche puis chaque membre du foyer en reçoit une, qu’il doit garder précieusement dans son portefeuille, et ce pendant toute l’année. L’écaille attirera argent et richesse à celui qui la possède !

Les 12 plats de Noël

Comme nous l’avons déjà décrit en 2019, le repas de Noël doit être composé de douze plats. Ce nombre est interprété de nombreuses manières, allant du paganisme à la chrétienté et mélangeant les deux. Il en est de même pour la superstition associée : pour certains, ce nombre est censé assurer une récolte fructueuse pour l’année suivante. Pour d’autres, il s’agit d’un porte-bonheur. Dans tous les cas, pour que la magie de ces plats fonctionne, il faut au moins tous les goûter. Et dans certains foyers, il faut goûter les plats mais il est interdit de les finir !

Un couvert de plus

Dans tous les foyers, pendant le repas de Noël, on laisse une assiette et des couverts libres en plus sur la table. Il s’agit d’une tradition aux origines très floues… Mais les raisons, quant à elles, restent sûres : on laisse une place à table pour le voyageur inattendu qui pourrait frapper, perdu, à notre porte. Et si personne ne se manifeste, ce sont les esprits des proches défunts qui occuperont la place. Ainsi, certains foyers laissent leur porte entre-ouverte pendant le repas – pour permettre aux esprits de passer.

Toute l’année suivante sera comme le jour du repas de Noël

Un nombre incroyable de diverses superstitions pourrait être contenu dans la phrase précédente. Il ne faut donc surtout pas se disputer (sinon on continuera de le faire toute l’année), prêter de l’argent (sinon on perdra tous nos bien et/ou on souffrira de manque d’argent), tomber malade (sinon on le sera toute l’année), ne rien réparer (en particulier recoudre des vêtements ou des boutons arrachés), etc, etc, etc… De la même manière, il faut être souriant et bon pour tous les gens que l’on voit ce jour – pour assurer de bonnes relations pour l’année suivante. Règle qui n’aurait pas été de refus tout le long de l’année…

Le jour de Noël, les animaux parlent d’une voix humaine

Tout est dans le titre. Le soir du repas de Noël, les animaux se mettent à parler ! Mais gare à celui qui essayera d’écouter leurs conversations, malheur assuré ! Voilà pourquoi il nous est impossible d’apporter des preuves quant à cette superstition, nous ne connaissons personne qui ait pris le risque…

Une pièce sous les assiettes des convives

De manière similaire à la superstition de l’écaille de la carpe, le fait de poser une pièce de monnaie sous l’assiette de chaque convive attirera argent et richesse à chacun d’entre eux.

La première personne à passer le seuil de la porte

Si la première personne à arriver chez nous sera un homme ou un garçon, tous les habitants de la maison seront heureux et chanceux l’année suivante. Mais s’il s’agit d’une femme ou d’une fille… Tout le contraire !

Et vous ? Connaissiez-vous ces superstitions ? Ou peut-être vous en connaissez d’autres ? N’hésitez pas à partager avec nous dans les commentaires !

 


 

Zaloguj się to leave a comment
Karp świąteczny
La Carpe de Noël