Pieczeń Rzymska...

…Pain de viande

Szymon Konieczny

Petit à petit, la période de Pâques s’approche. Comme pour toute fête religieuse, la Pologne possède de nombreuses traditions correspondant à cette période, ainsi que des plats typiques que l’on y sert. Voilà pourquoi cette semaine nous vous proposons une nouvelle recette. Même si Pâques n’est que dans un peu plus d’un mois, ainsi, vous pourrez essayer la recette avant et, qui sait, peut-être l’adopter ?

 

Notre plat de la semaine est un pain de viande que l’on appelle « Pieczeń rzymska » en polonais, traduisible en « Rôti romain ». Au fur et à mesure de nos articles et de nos recettes, vous aurez vu qu’en Pologne on aime beaucoup donner à nos plats des noms comportant une composante géographique, laissant entendre que le plat en question provient du lieu mentionné, comme par exemple dans le cas du « Poisson à la grecque » (« Ryba po grecku »). Cependant, en général, le pays mentionné et le lieu d’origine du plat n’ont pas grand-chose à voir… D’après nos recherches, le pain de viande serait typique surtout en Allemagne, en Scandinavie ainsi qu’en Belgique et est présent un peu partout en Europe et dans le monde mais son origine exacte n’est pas certaine. Bien que l’une des premières mentions écrites s’en fasse dans l’Apicius ou De re coquinaria (L’Art Culinaire) - compilation de recettes culinaires romaines datant du IVè siècle - cela nous semble insuffisant pour attribuer à Rome l’invention du plat…

En Pologne, le pain de viande se mange surtout à Pâques, soit chaud avec de la sauce et des pommes de terre pendant le repas de midi, soit froid et coupé en de fines tranches posées sur du pain. Nous vous invitons à découvrir sa recette !

Ingrédients

  • 700 grammes de palette de porc désossée (une autre partie du porc peut faire l’affaire aussi !)

  • 5 œufs

  • 3 gousses d’ail

  • 1 oignon

  • 1 cuillère à soupe de moutarde

  • 1 cuillère à soupe de raifort (si vous n’en trouvez pas, remplacez-le par de la moutarde)

  • De l’huile

  • Une botte de persil frais

  • Une botte de marjolaine fraîche (difficile à trouver en France, peut être remplacée par de l’origan)

  • Une demi-cuillère à café de sel et de poivre

  • Un peu de beurre

  • Un peu de chapelure

Préparation

  1. Hachez la viande à l’aide d’un hachoir, de manière la plus fine possible. Epluchez l’oignon et émincez-le. Epluchez l’ail et passez-le dans un presse-ail. Faites revenir l’oignon et l’ail sur un peu d’huile – 3 minutes devraient suffire.

  2. Lavez et coupez finement la marjolaine et le persil. Placez-la dans un saladier avec l’ail et les oignons, la viande hachée, un œuf, le sel et le poivre ainsi que la moutarde et le raifort. Mélangez jusqu’à ce que le tout soit homogène. Laissez reposer pendant quelques minutes.

  3. Cuisez 4 œufs jusqu’à ce qu’ils soient durs puis écalez-les.

  4. Préparez un moule à cake rectangulaire. Pour cela, beurrez-en les bords puis versez-y un peu de chapelure pour qu’elle se colle sur les bords.

  5. Remplissez le fond du moule avec une partie de la viande jusqu’à peu près 1/3 de son hauteur. Posez les œufs dessus en appuyant légèrement dessus pour faire en sorte qu’ils ne bougent pas. Ajoutez le reste de la viande en faisant attention à remplir tous les trous entre les œufs et en formant une légère bosse sur le dessus du « pain ». Etalez-y un peu de moutarde.

  6.  Mettez le moule au four préchauffé à 180°C en mode voûte et sole (chauffage simultané par-dessus et par-dessous). Placez le pain au milieu du four et laissez-le cuire pendant environ 50 minutes. Si vous le désirez, à la fin, vous pouvez augmenter la température au maximum et remonter la plaque avec le moule pour dorer la viande sur le dessus.


    1. Si vous voulez déguster le plat froid, laissez-le refroidir et placez-le au réfrigérateur. Dans cette version, c’est plus simple de le couper en tranches !

    2.  Si vous voulez déguster le plat chaud, coupez-le en tranches suffisamment épaisses pour éviter qu’elles ne cassent.

  7.  Bonne dégustation !

Avez-vous essayé la recette ? Qu’en pensez-vous ? Avez-vous une touche personnelle à rajouter ? N’hésitez pas à partager votre opinion dans les commentaires !