Fryderyk Szopen - polski kompozytor i pianista.

Fryderyk Szopen
Frédéric Chopin

Fryderyk Szopen -  Frédéric Chopin

L’article d’aujourd’hui s’inscrira dans notre série qui a pour but de vous présenter quelques personnalités polonaises importantes. Malgré ce que l’on pourrait croire, celles-ci ne manquent pas. Quel que soit le domaine - politique, littérature, musique, science, cinéma ou encore sport – chacun d’entre eux contient de nombreux représentants. Certains sont plus célèbres à l’échelle internationale que d’autres, mais tous ont été (ou le sont toujours) importants dans leurs domaines, parfois même au point d’avoir changé l’histoire et les mentalités. Aujourd’hui, nous allons nous intéresser à un représentant du domaine de la musique dont la nationalité reste disputée jusqu’à aujourd’hui – Frédéric Chopin, connu aussi sous son nom polonisé en tant que Fryderyk Szopen – l’un des plus grands pianistes de tous les temps.

Fryderyk Chopin Portret

Chopin est né en 1810 à Żelazowa Wola

Chopin est né en 1810 à Żelazowa Wola qui faisait à l’époque partie du Duché de Varsovie, état polonais recrée par Napoléon et qui a été de nouveau redistribué entre la Russie, la Prusse et l’Autriche après sa défaite en 1815. Le père de Chopin est français, sa mère est polonaise et c’est elle qui s’occupe de son éducation lorsqu’il est petit. Très vite, à l’âge de six ans, il a ses premiers cours de piano et il se révèle vite très doué, à tel point qu’il donne ses premiers concerts lorsqu’il n’a que huit ans. Pendant son adolescence, il passe ses vacances dans la campagne polonaise, prenant conscience de la richesse de la musique populaire et traditionnelle dont il inclut souvent des éléments dans ses œuvres. Alors qu’il continue son éducation, son père lui enseigne le français et l’allemand et, en parallèle, Chopin commence à devenir de plus en plus connu si bien qu’à partir de 1829 il donne ses premiers concerts à Vienne. Il n’y trouve pas son succès et veut tenter sa chance à Paris, où il arrive en 1831.

 
 

Passeport Français


 

Cependant, pendant ce temps, en Pologne, a lieu l’Insurrection de Novembre, une tentative de retrouver l’indépendance face à la Russie et qui se termine par un échec en 1831. Ainsi, Chopin se retrouve en France sous le statut de réfugié et il y passe le restant de ses jours. Comme son père était français, Chopin a pu demander un passeport français et ainsi prendre officiellement la nationalité et il s’intègre très vite à la société artistique parisienne. En dehors d’autres expatriés polonais, son cercle d’amis inclut entre autres Berlioz, Schumann, Liszt et George Sand. L’attachement de Chopin à la Pologne reste bel et bien présent, comme en témoignent ses œuvres marquées par l’influence de son pays natal – de nombreuses Polonaises et Mazurka et, surtout, l’une de ses pièces les plus célèbres composée comme réaction face à la défaite de l’insurrection de Novembre – l’Etude Révolutionnaire.

Chopin a terminé ses jours en France, mais après sa mort son cœur a été transporté en Pologne, pays auquel il a toujours appartenu. Son héritage musical est indéniable, il a influencé tous les grands pianistes après lui. Qu’en est-il de vous ? Connaissiez-vous l’histoire de Chopin ? Avez-vous des préférences au niveau de ses pièces de musique ? N’hésitez pas à partager avec nous dans les commentaires !

Szymon Konieczny 10 września, 2022
Udostępnij ten artykuł
Archiwizuj
Zaloguj się by zostawić komentarz

Wisława Szymborska